[Colloque international] L’hébreu comme langue d’autorité de l’Antiquité à la Renaissance

Date: 4 October 2023 to 5 October 2023

Lieu: Site CESR (Centre d'Etudes Supérieures de la Renaissance) salle RAPIN

Organisateur : Judith Olszowy-Schlanger (OCHJS, Oxford, IRHT), Arnaud Perrot (CESR, Université de Tours, IUF) Meredith Danezan (KU Leuven, FWO)

Documents à télécharger : 
PDF icon Prog_Hebreu_2023_WEB_26-09.pdf

Résumé : 

> lien de connexion pour assister au colloque en visioconférence

Cette manifestation internationale se propose d’écrire, sur le temps long, l’histoire des usages de l’hébreu comme argument d’autorité de l’Antiquité à la Renaissance.

Il s’agit du deuxième volet de la thématique « L’Argument d’autorité » (groupe « Plantin ») dont une première manifestation, réservée aux jeunes chercheurs, s’était déroulée le 5 mars 2020 au CESR. Cette thématique, qui porte sur le poids des langues et traditions de l’Antiquité dans l’argumentation des savants et des clercs de la fin de l’Antiquité à la première Modernité, prend un essor nouveau dans le cadre de l’axe « Cultures de la pluralité religieuse et politique » qui accorde une large place à la pratique des textes et des langues de la Bible et par conséquent ne peut manquer de s’intéresser à l’hébreu.

La manifestation mettra particulièrement l’accent sur les recours à l’hébreu dans le cadre des polémiques religieuses inter et intra-confessionnelles (judaïsme/judaïsme, paganisme/christianisme, judaïsme/christianisme, christianisme/christianisme, etc.), mais également dans le cadre de l’histoire de l’exégèse biblique et dans les pratiques éditoriales depuis l’Antiquité jusqu’à la Renaissance (variantes hexaplaires, notes savantes, éditions synoptiques, etc.). Cette rencontre souhaite étudier non seulement la connaissance directe de la langue hébraïque et ses modalités (interactions, manuels, grammaires, etc.), mais aussi les recours de seconde main à cette langue d’autorité (par une érudition réelle ou feinte), ainsi que les erreurs qui peuvent en découler et être entretenues par des phénomènes de tradition.

Le CESR, compte tenu de sa tradition d’études pluri-linguistes, a été choisi par les partenaires pour accueillir cette manifestation, qui sera la première d’une série de manifestations itinérantes entre les universités partenaires.

 

PROGRAMME

Mercredi 4 octobre 2023 | CESR, Salle Rapin

  • 9h00    Accueil des participants et introduction du colloque
  • 9h30    Olivier Munnich – Sorbonne Université | Qu’est-ce qui fait ‘langue’ dans la langue sacrée ?
  • 10h10    Anne Boiché – Université de Lausanne | L’hébreu chez Philon d’Alexandrie : une langue d’autorité ?
  • 10h50    Pause café
  • 11h10    Dan Jaffé – Université Bar-Ilan | Evangelion – Évangile dans le corpus talmudique
  • 11h50    Alison Salvesen – Oriental Institute, Mansfield College, Oxford | Symmachus and his revisions of the Megillot
  • 12h30    Pause déjeuner
  • 14h00    Arnaud Perrot – Université de Tours, CESR, IUF | La fabrique chrétienne de la langue hébraïque : réflexions à partir de trois dossiers patristiques
  • 14h40    Meredith Danezan – KU Leuven, FWO | La fleur de l’hébreu et son jardinier : Didyme d’Alexandrie (IVe siècle) face à la pluralité des étymologies hébraïques
  • 15h20    Pause café
  • 15h40    Jérôme Lagouanère – Université Paul-Valéry, Montpellier III | L’Hebraica ueritas chez Augustin. Théorie et pratique
  • 16h20    Christian Boudignon – Université d’Aix-Marseille | L’hébreu, langue sacrée ou langue occultée chez Théodore Abu Qurra ?
  • 17h00    Tovi Bibring – Université Bar-Ilan | “Je suis orpheline, mais mon père vit toujours”. La supériorité de l’hébreu aux yeux des traducteurs juifs

Jeudi 5 octobre 2023 | CESR, Salle Rapin

  • 9h00    Judith Olszowy-Schlanger – OCHJS, EPHE, IRHT | Les hébraïsants chrétiens dans l’Angleterre médiévale et leur traduction du Psautier
  • 9h40    Shalom Sabar – Université hébraïque de Jérusalem | From Antisemitic and Pseudoscript to Philosemitic and Accurate Writing: Hebrew Inscriptions in Christian Works of Art
  • 10h20    Pause café
  • 10h40    Marie-Luce Demonet – Université de Tours, CESR | L’hébreu manipulé à la Renaissance : l’énigme de « Shiloh » (Genèse 49 : 10)
  • 11h20    Élise Boillet – CNRS, CESR, Tours | L’autorité de l’hébreu dans la littérature biblique en italien imprimée au XVIe siècle: le cas des Psaumes
  • 12h00    Pierre Van Hecke – KU Leuven | Entre deux éloges. L’hébreu comme langue d’autorité dans le Collegium Trilingue du XVIe siècle à Louvain
  • 12h40    Pause déjeuner
  • 14h00    Thierry J. Alcolumbre – Université Bar-Ilan | Langue de Dieu ou langue des hommes ? L’autorité de l’hébreu dans la pensée du Maharal de Prague (1520 – 1610)
  • 14h40    Paul-Victor Desarbres – Sorbonne Université, CELLF | Hebraica veritas élargie et comparatisme dans le Traicté des prières et oraisons (1595) de Blaise de Vigenère
  • 15h20    Pause café
  • 15h40    Peter Nahon – CNRS, CESR, Tours | Philippe d’Aquin (1578?-1650), un hébraïsant oublié
  • 16h20    Mireille Hadas-Lebel – Sorbonne Université | L’hébreu « libéré des points voyelles », une fantaisie grammaticale française du XVIIIe siècle

 

Contact : arnaud.perrot@univ-tours.fr