[Exposition] Jacques Cujas (1522-2022), la fabrique d’un «grand juriste»

Date: 31 January 2023 to 30 March 2023

Documents à télécharger : 
PDF icon EXPOSITION-CUJAS-2023.pdf

Lieu(x) : Site CESR (Centre d'Etudes Supérieures de la Renaissance) : Bibliothèque et Salle polyvalente - Horaires de l'exposition : 9h-17h

Commissariat d’exposition : Alexandra GOTTELY (Bibliothèque Cujas) et Xavier PREVOST (Université de Bordeaux, IUF). Pour l’exposition du CESR : Stéphan GEONGET (Université de Tours, CESR, IUF), Agnès JOURNET et Gwenola LAVEIX (CESR)

Le Professeur Xavier Prévost (Université de Bordeaux) donnera dans ce cadre et pour conclure l’exposition une conférence sur l’œuvre de Jacques Cujas le 27 mars au CESR  (Conférence de la Société des Amis du CESR).

Jacques Cujas reste encore aujourd’hui très présent dans le monde des juristes, à travers les monuments à sa gloire ou les mentions dont il fait l’objet dans les manuels de droit contemporains. Si l’œuvre de cette figure majeure de l’humanisme juridique de la Renaissance semble désormais relativement bien connue, son influence et sa postérité́ ne doivent pas simplement être supposées à partir de quelques statues et incantations rituelles inscrivant le droit et son enseignement dans une histoire qui cherche à revendiquer le prestige de celui qui fut, de son vivant, convoité par les universités de l’Europe entière

Le cinquième centenaire de la naissance de Jacques Cujas est l’occasion d’interroger plus précisément son influence et sa postérité́, afin de déterminer concrètement l’empreinte laissée par l’humaniste. L’exposition interroge les effets exercés par l’homme et ses écrits de la Renaissance à nos jours ; non seulement sur la pensée juridique et dans l’imaginaire des juristes, mais plus largement sur les lieux qu’il a fréquentés ou les travaux dans lesquels son œuvre s’est diffusée.

Il s’agit de chercher à comprendre comment cette figure s’est installée de son vivant et, surtout, comment elle s’est transformée et a (ou non) perduré depuis cinq siècles. Ainsi, cette exposition élaborée à l’occasion d’une date anniversaire ne se veut pas une nouvelle glorification de celui qui est considéré depuis des siècles comme un « grand juriste », inscrit au panthéon des jurisconsultes français voire mondiaux, mais plutôt une opportunité́ d’interroger comment, par qui et pourquoi cette grandeur a été construite du XVIe siècle à nos jours.