Exposition virtuelle | Les vitraux de la Renaissance à Chartres

Date: 9 July 2020 to 1 September 2020

Le projet ARVIVA (Art de la Renaissance en Val de Loire) porté par le CESR, vient de mettre en ligne une toute nouvelle exposition virtuelle sur les vitraux de la Renaissance à Chartres.

Chartres est invariablement associée dans l’imaginaire collectif à l’extraordinaire ensemble de verrières des XIIe et XIIIe siècles de sa cathédrale. Mais l’histoire du vitrail chartrain ne se résume pas à la période médiévale, puisque la ville conserve aussi un grand nombre de verrières de la Renaissance. L’étude menée par Françoise Gatouillat et Guy-Michel Leproux sur les verrières des églises Saint-Pierre et Saint-Aignan de Chartres, à l’occasion d’une exposition ouverte en avril 2010 au Centre international du Vitrail, a permis de mettre en lumière un pan important de l’histoire de la peinture sur verre en France, jusqu’alors méconnu. Ces vitraux, en majorité datés entre la fin du XVe siècle et le milieu du XVIe siècle, sont l’œuvre d’artistes renommés, tels que le peintre parisien Jean Cousin Père, figure centrale du maniérisme français, auquel le Musée du Louvre a consacré une exposition à l’automne 2013.  

Le Centre d’études supérieures de la Renaissance de Tours en partenariat avec le Centre international du Vitrail présente un parcours interactif consacré au vitrail chartrain de la Renaissance. Dans le prolongement de l’exposition permanente « Les vitraux de la Renaissance à Chartres », présentée en 2010 au Centre international du Vitrail, cette exposition virtuelle propose de découvrir ou redécouvrir l’histoire et les acteurs de cet art de lumière, témoin essentiel de la peinture monumentale religieuse de la première modernité. Cette exposition interactive s’inscrit dans le projet de recherche VITRAIL (APR 2018-2021).

Financé par la Région Centre-Val de Loire et intégré au programme Intelligence des Patrimoines, VITRAIL a pour ambition l’étude et la valorisation du patrimoine vitré de la Renaissance en Val de Loire, encore trop méconnu, malgré sa qualité et son importance.

► Cliquez ici pour découvrir l’exposition