Conférence SACESR - Une invention méconnue de la Renaissance italienne : l’art de la danse noble

Date: 25 November 2019

Horaire: 17h30-19h

Lieu: CESR, SALLE RAPIN

Organisateur : par Madame Marie-Hélène KERVRAN, Agrégée d’Italien, Docteure en Musicologie

Documents à télécharger : 
PDF icon 19 11 25 CONF KERVRAN.pdf

Résumé : 

« En 1464, Domenico da Piacenza (la ville de Plaisance fait alors partie du territoire de la famille Este de Ferrare) écrit un traité de danse* qui présente pour la première fois en Occident la danse non plus comme un divertissement mais en tant qu’art à part entière. Ce traité s’adresse de manière exclusive à la classe dirigeante : l’aristocratie. Le texte manuscrit fonde ce qui deviendra, à travers diverses étapes, ce que nous appelons aujourd’hui la « danse classique ». Ce nouvel art se mêle intimement à toutes les vicissitudes de la péninsule italienne. La danse noble est au centre d’un faisceau d’éléments caractéristiques de cette époque : mécénat, stratégie politique de propagande et miroir de l’ordre social. Après le sac de Rome et avec la domination espagnole, cet art s’adapte à de nouveaux paramètres mais demeure au centre de la vie politique et sociale de la classe dominante. Par le jeu de divers évènements historiques, cet art se propage dans toute l’Europe et notamment en France, ouvrant la voie au riche parcours de l’art chorégraphique en Occident. »

Marie-Hélène KERVRAN

* Domenico da Piacenza (né v. 1390 à Plaisance, Émilie-Romagne - mort v. 1470 à Ferrare), maître à danser de la Renaissance italienne, à la cour de la famille d'Este. Vers 1455, il rédige le premier traité de danse qui soit parvenu jusqu'à nous, De arte saltandi et choreas ducendi1. L'ouvrage défend, dans sa première partie, la danse selon l'esthétique d'Aristote, puis décrit les différents pas qui composent la basse danse et se termine par la description de 5 basses danses et 18 balli.