Barbara Nestola

Fonction: Ingénieur d'études

Email: barbara.nestola@univ-tours.fr

Discipline: Musicologie

Responsabilités: 

  • Au Centre de musique baroque de Versailles, responsable scientifique de l’axe de recherche « Espaces : centre et périphérie ; frontières et transferts ; personnes et lieux ». Objectifs : analyser comment une culture musicale prend forme dans l’espace, qu’il soit culturel, géographique ou social, et s’interroger sur la notion d’identité.
  • Au Centre d’études supérieures de la Renaissance et au Centre de musique baroque de Versailles, responsable scientifique avec Emanuele De Luca (Université Côte D’Azur) du séminaire de recherche « ThéPARis. Les théâtres parisiens sous l’Ancien Régime : transversalité des pratiques, circulation des personnes, enjeux esthétiques et poétiques » (https://theparis.hypotheses.org/ ).
  • Au Centre d’études supérieures de la Renaissance, dans le cadre du ERC PerformArt (dir. Anne-Madeleine Goulet, CNRS) : responsable du projet de recherche « Aspects of the reform of opera seria in Roman operatic repertoire at the end of the 17th Century. A concrete history of performance, dramaturgy and aesthetics
  • Au Centre de musique baroque de Versailles, responsable scientifique du projet de recherche « Musique et musiciens italiens en France ».
  • Au Centre de musique baroque de Versailles, responsable scientifique avec Jana Frankova (Bibliothèque Nationale de Moravie) du projet de recherche « La France et les Pays tchèques aux XVIIe et XVIIIe siècles : croisements et influences dans la vie musicale ».

CV court: 

Après une Laurea en lettres modernes et histoire de la musique à l’université de Pise (équivalent d’un Master II) et un diplôme en piano au Conservatoire supérieur de Lucca, Barbara Nestola obtient son doctorat en musicologie à l’université François-Rabelais de Tours. Entre 1998 et 2000, elle a travaillé à l’université de Pise (assistante de recherche) et au conservatoire de Livourne (documentaliste). Depuis 2001, elle est ingénieur d’études au CNRS affecté au Centre de musique baroque de Versailles (2001 à présent) et au Centre d’Études Supérieures de la Renaissance (2013 à présent). En 2007-2008, elle a été chargée de cours de Master II à l’université de Rouen et à l’Université Catholique de l’Ouest (Angers). Depuis 2007, elle est membre du Francesco Cavalli and 17th Century Venetian Opera de la Société Internationale de Musicologie qui édite les opéras de Francesco Cavalli chez Bärenreiter. De 2010 à 2012, elle a été membre de l’ANR-DFG MUSICI (dir. Anne-Madeleine Goulet, CNRS). Elle fait partie de l’équipe scientifique du ERC PerformArt (2016-2021, dir. Anne-Madeleine Goulet). Ses recherches portent sur les transferts musicaux entre Italie et France et plus généralement entre les pays européens, sur la représentation des œuvres lyriques à l’Académie royale de musique de Paris, et sur la transversalité des pratiques dans les théâtres parisiens sous l’Ancien régime. Spécialiste de la déclamation de l’italien chanté, elle anime des master-classes de chant et intervient dans des productions lyriques. Elle collabore régulièrement comme conseillère scientifique avec des interprètes professionnels dans le cadre de concerts, récitals, productions d’opéras et enregistrements audiovisuels. Parmi les productions d’opéras directement liées à ses découvertes et à ses travaux, figurent la recréation de L’Egisto o Chi soffre speri de Marco Marazzoli et Virgilio Mazzocchi (Paris, 1646) à la Fondation Royaumont en 2011 (dir. Jérôme Corréas, mise en scène de Jean-Denis Monory) et la recréation du Xerse de Cavalli (Paris, 1660) à l’Opéra de Lille en 2015 (dir. Emmanuelle Haïm, mise en scène de Guy Cassiers).

Publications: