Julie Ethioux

Titre de la Thèse: La figure du grand prêtre dans l'oeuvre Flavius Josèphe et dans les écrits juifs contemporains.

Date de début de la thèse: 2012

Directeur (trice): Bernard Pouderon

Discipline: Littératures française et anciennes

Résumé: 

Ces dernières années, la recherche universitaire a témoigné d’un intérêt croissant pour la religion juive antique et d’une prise de conscience de l’importance de l’œuvre « encyclopédique » de Flavius Josèphe pour sa connaissance. Cependant les études françaises sur cet auteur restent encore peu nombreuses et nous proposons d’éclairer à quel point ces deux pôles d’étude se rejoignent dans l’analyse de la figure du grand prêtre, dans l’œuvre de Flavius Josèphe tout d’abord. Personnage central de la « théocratie » juive (Contre Apion, II 165) d’avant 70 après J.-C., d’après les commandements divins, le grand-prêtre joue aussi un rôle fondamental dans les récits de Flavius Josèphe, qui rapporte l’histoire du peuple juif et de ses traditions nationales. Cependant cette œuvre monumentale et plurielle montre un traitement divers voire paradoxal de la figure du grand prêtre, au gré des circonstances et des enjeux littéraires et personnels de l’écrivain. Si celle-ci, dans son intégralité, présente en soi un centre d’intérêt important pour notre étude, étant donné son volume et son évolution idéologique, notre objectif est surtout de mettre en parallèle son ou ses propos sur la grande prêtrise avec les points de vue trouvés dans les autres écrits juifs contemporains, qoumrâniens ou pseudépigraphes, dits «intertestamentaires». Ceux-ci, dans leur diversité (trentaine d’écrits), présentent non seulement, sur cette question controversée, d’autres formes d’expression littéraire, mais dévoilent aussi un tout autre aspect du judaïsme de l’époque du premier siècle. Le corpus pourra naturellement s’élargir à d’autres témoins des traditions nationales que sont Philon d’Alexandrie et le corpus néotestamentaire. Entre l’apologie du judaïsme et l’écriture de son histoire, pour lesquelles ces auteurs juifs du début de notre ère se sont personnellement impliqués, la figure du grand prêtre présente une tension manifeste entre un désir d’idéal et une réalité décadente. C’est ce problème que nous proposons d’élucider dans cette thèse.