Conférence de la SACESR « Ehrliche Kriegsleute » : Émergence et déclin des lansquenets lors de la Renaissance (1480-1598)

Date: 24 February 2020

Horaire: 17h30-19h

Lieu: Tours, CESR, Salle Rapin

Organisateur : Nicolas HANDFIELD, Doctorant en histoire (Université du Québec à Montréal-Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne

Documents à télécharger : 
PDF icon 20 02 24 HANDFIELD.pdf

Résumé : 

« En un peu plus de soixante-dix ans, la figure du lansquenet s’est construite dans le sang et le dialogue continuel entre l’image qu’ils projettent d’eux-mêmes et celle que leurs contemporains projettent sur eux. Par une approche qui s’efforce de relier la question de la culture de la guerre à la prise de conscience des dimensions sociales, économiques, politiques du fait guerrier, cette conférence met en lumière la construction de la figure du lansquenet, puis sa disparition au prisme des pratiques de ces mercenaires germaniques et des représentations des contemporains. Pour cerner cette figure dominante de la Renaissance, il s’agira de circonscrire les marqueurs identitaires du groupe de lansquenets, c’est-à-dire l’arsenal de symboles, de discours et de comportements auquel les membres de ce groupe se réfèrent, et de les confronter aux discours des militaires et des civils afin d’appréhender la perception qu’ils ont d’eux et les comportements qu’ils développent à leur égard. Puis, l’encadrement et la régulation de ces pratiques seront mis en lumière afin d’illustrer l’effacement des lansquenets. La dialectique entre les pratiques des lansquenets et les représentations de ceux-ci illustrent les transformations profondes des États émergeant à l’aube de l’Époque moderne et dévoile l’appréhension d’une société face à l’altérité. »        Nicolas Handfield

Prochaine conférence : Lundi 23 mars 2020  par Madame Francesca Aceto, ehess.

« Luca Bartolomes Pacioli, dit Luca di Borgo, Italien religieux franciscain, mathématicien et fondateur de la comptabilité, considéré comme le père du principe connu sous le nom de « Comptabilité en partie double »